LUMIÈRE DU PAYSAGE…

« Tout ici, aujourd’hui comme il y a bien des siècles, chante l’illumination, la joyeuse, l’aveuglante illumination. La lumière y acquiert une qualité de transcendance : ce n’est pas seulement la lumière méditerranéenne; c’est quelque chose de plus, d’insondable, de sacré. Ici la lumière pénètre droit jusqu’à l’âme, ouvre portes et fenêtres du coeur, dénude l’homme, l’expose, l’isole dans une félicité métaphysique où tout s’éclaire sans qu’il soit besoin de la connaissance. L’analyse s’arrête net dans cette lumière. »

Henry Miller, Le Colosse de Marousssi, 1958.

Une réflexion sur “LUMIÈRE DU PAYSAGE…

  1. Bonjour équipe méditerranéenne de Pénélopes et Ulysses de Phocée !

    Les élèves de Bastide sont-ils aussi beaux que « Les enfants du Pirée » ?
    – dominique A :

    « Le ciel est endeuillé par-dessus l’Acropole
    Et liberté ne se dit plus en espagnol
    On peut toujours rêver d’Athènes et Barcelone
    Il reste un bel été qui ne craint pas l’automne »
    – Georges Moustaki, « En Méditerranée » :

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s