GÉOGRAPHIE PAR LES PIEDS

Un des grands mérites de ce voyage a été de découvrir la Grèce dans son épaisseur historique tout en faisant, selon la fameuse formule de DGAB, de la géographie par les pieds. On a tendance assez systématiquement à projeter sur ce pays européen les images de nos livres de lecture, celle d’une Grèce de l’Antiquité, notre berceau. D’Athènes à Thessaloniki en passant évidemment par Delphes, les vestiges de l’Antique sont en effet partout. Mais nos élèves ont pu arpenter une Grèce plus variée, riche d’une histoire complexe marquée par le religieux et le politique et pays d’aujourd’hui, ébranlé par une crise économique durable malgré ici ou là quelques signes de reprise. Un pays francophile aussi. Le regret, pour ce genre de voyage, est toujours le même : ne pas avoir le temps de rencontrer véritablement les gens. Mais notre visite au lycée franco-hellénique, par exemple, a été l’occasion d’échanges sympathiques avec quelques jeunes de la ville. Amusant d’ailleurs de les recroiser quelques jours plus tard sur Monastiraki… Nous étions comme en pays de connaissance !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s