ANACHORÈTES

P1060703

Texte de Prune et Victoire :

LES MÉTÉORES

 Nous sommes allés aux Météores, des monastères situés en haut de montagnes. C’était très impressionnant, déjà en car nous avons aperçu le paysage qui était magnifique. Nous avons fait un arrêt pour prendre des photos car la vue était splendide, un sentiment de communion avec la nature s’est alors emparé de nous. Suite à cela, nous sommes arrivés au premier monastère, il était très grand mais nous avons trouvé dommage qu’il y ait autant de touristes alors que le lieu était censé être dédié au silence. Les filles ont dû porter des jupes en tissus bariolés pour cacher leurs formes et respecter le culte et le voeu de chasteté des moines. Ceci dit, le paysage était toujours aussi somptueux, si ce n’est plus qu’au pied de la montagne. Il y avait énormément de nature autour de nous ce qui contrastait avec Athènes qui était fortement urbanisée. Les roches, elles, étaient érodées, sculptées par le temps.

Lors de la visite du second monastère (sur seulement six encore existants), nous avons senti nos muscles travailler pendant la montée de la multitude de marches qui nous séparait de la bâtisse. Une fois arrivés et ayant (enfin) repris notre souffle, nous avons pu de nouveau admirer le paysage. Mme Creach nous a alors proposé une méditation, nous nous sommes tous assis, les yeux fermés, bercés par sa voix et les bruits des oiseaux : nous étions véritablement en osmose avec le monde qui nous entourait, nous étions comme apaisés. Tandis que le soleil tapait sur notre peau et que nous étions concentrés sur notre respiration, un moine du monastère nous a violemment  interrompus, nous sommes donc redescendus après nous être imprégnés une dernière fois du paysage. C’était un moment magique et inoubliable.

Texte d’Estelle et Paul :

THESSALONIQUE

Arrivés à Thessalonique en car, nous avons mis un certain temps avant de pouvoir admirer la Tour blanche qui est une ancienne prison ottomane. D’après la légende de jeunes chrétiens grecs (les janissaires) ont été massacrés dans la prison. La tour aurait été repeinte en blanc comme symbole de rédemption. Nous nous sommes ensuite baladés sur le littoral et nous avons pu observer une statue d’Alexandre le Grand entouré  de « sarisses » arme de la phalange macédonienne, formation militaire de l’époque, une lance de 7,6 mètres qui permettait aux phalangistes de maintenir à distance l’infanterie adverse ainsi que la cavalerie et donc de défaire les ennemis lors d’attaques frontales. Nous avons pu observer également la présence de nombreux pique-pocket et de vendeurs ambulants. Notre Enzo national a réussi à se faire prendre en photo en compagnie de jeunes filles locales sur la place Aristote…

Texte de Valentin, Marvin et Laurent :

HÔTELS

Lors du tout premier jour nous sommes allés dans le Dorian Inn Hotel au cœur d’Athènes à seulement 30 minutes de l’Acropole. L’hôtel était assez modeste, toutefois nous n’avons pas à nous plaindre car nous avons bien rigolé. Le deuxième hôtel situé à Kalambaka près des Météores était un quatre étoiles prestigieux mais malheureusement nous n’y avons passé qu’une nuit. Actuellement nous sommes dans le troisième hôtel, le Métropolis à Thessalonique, qui jusqu’à présent nous a le plus plu de par ses chambres luxueuses et ses mets exquis.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s